À propos

Le projet Buena Vista Video Club est né à Lille, en 2017 d’une idée de Hélène Cys, journaliste professionnelle qui a travaillé de 2011 à 2016 en télévision régionale.

Après avoir travaillé pendant cinq années en télévision régionale, j’ai eu envie et besoin de m’orienter vers un projet plus citoyen, solidaire et pédagogique.J’ai créé l’association Buena Vista Video Club qui se revendique un média citoyen et solidaire. J’avais besoin de placer le public au coeur de la création journalistique.De par mes expériences en télévision, j’ai découvert les coulisses d’une profession dont la plupart des personnes ignore le quotidien. Si les citoyens ne s’approprient pas l’information, comment le journaliste peut-il exercer son rôle de médium entre eux et les instances dirigeantes ?Les dirigeants, eux, connaissent bien le fonctionnement de la presse et la construction de l’information. Il est donc urgent de rééquilibrer ce rapport.
reportage-buena vista vidéo club

Alors, pourquoi un projet d'éducation aux médias?

Mon exercice du métier de journaliste m’a fait conclure ceci : le public, bombardé d’informations et d’images, ne sait pas forcément faire le tri dans tout ce qu’il reçoit mais surtout, ignore souvent le fonctionnement de la presse (financements, détenteurs des organes de presse, orientation des médias…).

Selon moi, pour accomplir son devoir de citoyen et avoir un regard critique, il faut avoir toutes les clés en main.

Ce défi d’éduquer aux médias est destiné avant tout à la jeunesse, souvent peu sensibilisée à la façon dont elle doit accueillir les images : pas de grand discours mais plutôt de la pratique ! En prenant en main du matériel audiovisuel et en créant eux-mêmes du contenu, les jeunes découvrent la construction de l’information et seront plus à même ensuite de la recevoir et d’avoir un regard critique sur elle.

Pendant trois ans, nous avons aussi été présents dans un établissement supérieur pour donner des cours de journalisme (histoire des médias, droit de la presse, déontologie…) et nous proposons aujourd’hui des conférences à des publics adultes sur ces sujets.

Hélène-Cys-créatrice-association-buena-vista-vidéo-club
Hélène Cys, créatrice de l'association Buena Vista Video Club

La question de la production de contenu s’est rapidement posée avec les membres

Nous avions besoin de créer des reportages qui fassent sens pour nous mais surtout pour les citoyens, du concret.

Le premier projet a été la série Yapuka autour des questions environnementales et aujourd’hui, nous sommes en train de réaliser un documentaire sur l’égalité homme-femme.

Ces reportages sont projetés dans des lieux des Hauts-de-France, comme des médiathèques, des cafés citoyens ou des événements autour de ces thématiques. Les projections sont généralement accompagnées d’échanges avec le public.

Et enfin, puisque la création artistique est aussi de notre ressort, nous avons décidé de proposer des prestations. Mais pas n’importe lesquelles ! Nous favorisons les collaborations avec les projets associatifs, l’ESS, les artistes, les structures culturelles ou encore les entreprises qui partagent nos valeurs de non-discrimination, de respect de l’environnement et de citoyenneté.

Notre objectif : donner de la visibilité aux projets de demain, ceux qui sont inclusifs et qui proposent de nouvelles perspectives, plus justes, solidaires et durables.

Ah oui… J’allais oublier : le nom de l’association n’est rien d’autre qu’une référence au groupe cubain Buena Vista Social Club. J’aimais l’idée que le projet puisse renvoyer à une autre culture mais aussi à la Culture, à l’art, à la musique.

Hélène Cys, créatrice de l’association